Maih Arrouy le 26 Novembre 2017

 

Grâce à deux serviables lurbans qui nous ont indiqué la manœuvre à faire, nous avons réussi à garer le car dans le village de Lurbe St Christau.
Nous avons ensuite quitté le village par un petit chemin et fait aussitôt connaissance de celle qui serait notre compagne presque toute la journée : la boue.
Un tout petit morceau de piste et nous attaquons la montée directe ( pas de virage sur le chemin ) et glissante ( en pensant à la descente au retour ) jusqu'à la cabane des Bergers.
Jusqu'à l'enclos, petit répit : la pente est moins forte et le terrain propre.
A partir de là, le chemin zigzague au milieu d'un bois touffu et au sol, à la boue, viennent s'ajouter des pierres glissantes. Nous sortons du bois au niveau de la crête. Le sommet n'est pas loin; il ne pourra pas tous nous accueillir pour le repas.
Au retour, petite variante pour éviter la grande descente depuis la cabane des Bergers: 3 "sangliers" sont partis à la recherche d'un vieux chemin rejoignant la piste montant au "Chatel de Bernisse". Ils n'ont pas vraiment trouvé le vieux chemin, mais par un bon itinéraire nous avons rejoint la piste et sommes revenus tranquillement à Lurbe St Christau.

Dans les bois.

 

Pause sur la piste ......

 

...... avant d'attaquer la rude montée.

 

 

A la cabane des Bergers.

 

C'est reparti.

 

Zigzags dans le bois touffu.

 

Le sommet n'est pas loin.

 

Pas de place pour tout le monde au sommet.

 

Nous redescendons.

 

Attente : les "sangliers" recherchent un vieux chemin pour rejoindre plus rapidement la piste.

 

Pas de chemin, mais un bon itinéraire.

 

Séance nettoyage avant de rejoindre le car.

 

FIN

 

Menu Dernières sorties/galerie photo