OELM du 07 au 11/09/2015

 

Lundi 07/09/2015: le pic de l'Aiguillette

 

Il fait beau et nous n’avons que quelques heures après l’installation au refuge « le Néouvielle » à l’OELM. Qu’à cela ne tienne ! Nous voilà partis vers 15 heures pour le modeste pic de l’ Aiguillette sur la crête frontière, à partir de l’entrée nord du tunnel de Bielsa. La montée dans les prairies, d’environ 700 m, est avalée en 1h30 en passant par le col qui donne, par une arête schisteuse, directement au sommet. Belle vue vers Port-Vieux et le cirque de Barroude, le Garlitz et les sommets qui dominent Piau-Engaly.

 

Le pic de l'Aiguillette à gauche du col.

 

 

 

Presque au col.

 

 

 

Sur la crête.

 

 

Presque au sommet.

 

 

 

Au sommet.

 

 

 

Du sommet: la Munia, les murailles de Baroude, la Gela, les Aiguillous et le Cambielh.

 

 

 

 

Mardi 8 Septembre: Estaragne et Cambielh

 

Nous sommes à pied d’œuvre à l’entrée du val d’Estaragne, à 8 heures, pour attaquer la montée de l'Estaragne, un 3000 « facile » qui offre des cheminements très variés passant de la prairie bucolique, agrémentée d’un joli torrent, à des passages plus rocheux et escarpés en contrebas du sommet que nous atteignons en moins de 3 heures.

Là, séparation en deux groupes :

L’un va par la crête qui relie les deux sommets passer de l’Estaragne au Campbielh (3173 m) en franchissant une jolie dalle grise. Le retour se fait en continuant la crête jusqu'au Lentilla (un 3éme "3000"!) puis en descendant vers la Hourquette de Badet et virer ensuite au nord, passer à l'est du gourg de Cap de Long et rejoindre et suivre le chemin surplombant le lac de Cap de Long jusqu'au barrage.

L’autre va, pour revenir, suivre la belle crête qui, sans être difficile, demande de l’attention et mène du pic au col d’Estaragne. Merci à Annie pour cette expérience nouvelle pour certains qui ont même fait ce jour-là leur premier 3000 !

 

Montée dans le vallon d'Estaragne

 

 

 

Encore de l'herbe mais les éboublis et rochers approchent.

 

 

 

Petit passage "technique".

 

 

 

Dernier effort pour atteindre le sommet de l'Estaragne.

 

 

 

Au bout de la crête le Cambielh et avant la dalle grise .....

 

 

 

Partis pour le Cambielh.

Derriére nous l'Estaragne et à sa gauche la crête que le 2éme groupe va emprunter pour redescendre.

 

 

 

 

Dans la dalle grise (vue depuis l'Estaragne).

 

 

 

A chacun sa technique.

 

 

 

Au sommet

 

 

 

Descente vers la Hourquette de Badet.

En bas le gourg de Cap de Long dominé par le pic Long

 

 

 

Alharrises, Estaragne et Cambielh.

 

 

 

Sur le chemin surplombant le lac de Cap de Long.

 

 

 

L'autre groupe au sommet de l'Estaragne

 

 

 

En direction de la crête séparant le pic et le col de l'Estaragne.

 

 

 

Sur la crête.

 

 

 

Presque finie.

 

 

 

Descente depuis le col vers le vallon d'Estaragne.

 

 

 

Deux jolies rencontres.....

 

 

 

 

 

Mercedi 9 Septembre

 

Le Lustou

 

Annie voulait le faire et nous avait recommandé de ne pas le faire sans elle. Alors nous avons fait le Lustou, avec elle: elle le méritait bien notre organisatrice des semaines OELM.

Partis à la frontale de Frédancon, par une piste nous atteignons le vallon de la Piarre ravagé cet hiver par une avalanche de poudreuse. Quelques hésitations, un peu de gymkhana au milieu des arbres couchés, coupés et emportés par l'avalanche et nous retrouvons le bon chemin. Une montée soutenue et nous atteignons une cabane puis un cirque herbeux à l'ouest du Lustou. L'herbe laisse place aux rochers et aux éboulis et par un itinéraire cairné nous atteignons la crête vers 2900m. Par la crête nous atteignons le sommet du Lustou sans trop de difficultés.

Magnifiques vues à 360°du sommet. Un des plus beau panorama des Pyrénées: N'est-ce pas Annie ? Et en plus du soleil et pas de vent au sommet. Petit bémol: quelques nuages coté Aneto et Mont Perdu.

Au retour nous descendons la crête jusqu'au col de Lustou puis en suivant des cairns assez clairsemés au milieu des pelouses nous retrouvons le chemin de montée au dessus de la cabane

 

Vallon de Piarre: à la recherche du chemin.....

 

 

 

La cabane.

 

 

Montée soutenue dans les pelouses.

 

 

 

Montée vers la crête.

 

 

 

Arrivée sur la crête.

 

 

Vue vers le nord: le lac du lustou et le vallon d'Arsoué encadrés

à gauche par le pic de Thou et à droite par le pic de Sarrouyes

 

 

 

Sur la crête finale montant au sommet.

 

 

 

Arrivée au sommet.

 

 

 

A l'ouest le Vignemale et le massif du Mont Perdu dans les nuages.

 

 

 

Vers le Sud le Batoua et la Punta Fulsa.

 

 

A l'est: le lac de Caillauas, le massif du Luchonnais et au fond le massif de la Maladetta.

 

 

 

Au sommet.

 

 

 

"Annie il faut descendre"

 

 

 

Descente vers le col de Lustou.

 

 

 

Retour dans le vallon de la Piarre.

 

 

 

Le Pic du Bastan

 

Superbe journée pour attaquer la longue montée vers le pic du Bastan partant du parking de l’Oule vers le lac du même nom puis le bassin lacustre du Bastan. L’eau des lacs est si limpide qu’elle donnerait envie d’y plonger si… nous avions le temps ! Passage au refuge du Bastanet restauré après l’incident de cet hiver. La vue y est toujours aussi belle. La montée se poursuit vers le lac Supérieur où un pêcheur taquine les truites puis se raidit dans les blocs et le chemin terreux pour atteindre le col du Bastanet. La montée par l’étroite vire grise qui demande de l’attention et le petit couloir où il faut mettre les mains permettent d’atteindre enfin le sommet après 4h30 d’efforts. Mais ceux-ci sont vraiment récompensés par la vue à 360° émaillée de multiples lacs passant du vert émeraude au bleu profond et de sommets allant du Balaïtous à l’ouest aux Perdiguère et Posets à l’est.

 

Au lac inférieur du Bastan.

 

 

 

Le refuge du Bastan et son toit tout neuf.

 

 

 

Le lac du Milieu.

 

 

 

Arrivée au col du Bastan.

 

 

 

Dans la vire: tranquille ......

 

 

 

Au sommet.

 

 

 

Vue sur les lacs du Bastan et le lac de l'Oule.

 

 

 

Retour vers le col. Derriére à droite la vire.

 

 

 

Vue depuis le lac de l'Oule.

 

 

 

Jeudi 10 Septembre: le Mondoto

 

Séance « récupération » après les deux longues randonnées de la veille : le Mondoto en Aragon. De plus, il pleut en France donc, il faut essayer l’Espagne. En effet, les nuages et la brume se déchirent tout au long de la montée sur un chemin très bien tracé qui monte régulièrement parmi les coussins de belle-mère vers le cairn du sommet. Cette longue crête domine le profond canyon d’Anisclo et fait face à la crête parallèle des Sestrales que cache parfois la brume. Une trouée dans les nuages permet d’apercevoir le large col d’Anisclo ou, au loin, la masse si reconnaissable de la Montañesa. Mais une belle averse avant la fin du pique-nique nous fait lever le camp et prendre un raccourci au milieu des coussins de belle-mére ! Le soleil réapparaît très vite pour nous permettre de profiter de beaux aperçus sur le canyon ou de déambuler dans les villages de Nerin et Buerba où quelques artisans travaillent encore le buis.

 

Il pleut mais nous sommes encore en voiture.

A gauche la proue du Mondoto.

 

 

 

Au départ, sourires : il fait beau .....

 

 

 

En cours de montée, nuages et brumes se déchirent.

 

 

 

Nous approchons du sommet.

 

 

 

Un beau géranium sauvage.

 

 

 

Au sommet au dessus du canyon d'Anisclo

 

 

Le fond du canyon ......

 

 

 

Repas ...... écourté par une belle averse ....

 

 

 

..... et raccourci sous la pluie au milieu des coussins de belle-mére .......

 

 

 

Le soleil est revenu.

 

 

 

"C'est beau, les nuages sans la pluie ...."

 

 

 

Vendredi 11 Septembre: le lac et le tuc de Catchets

 

Ce n'était pas le but prévu mais la crête frontière dans les nuages nous a fait changer d'avis.

Après avoir franchi le ruisseau, un chemin raide dans les bois puis des prairies nous conduit au lac .Un petit arrêt (tout petit: le vent souffle) et nous continuons par des sentes jusqu'au Tuc. Le vent, les nuages de plus en plus nombreux et nous décidons de redescendre pour aller manger à l'OELM.

 

 

A froid, traversée du ruisseau.

 

 

 

Petite pause avant le lac.

 

 

Le Tuc de Catchets

 

Le lac de Catchets.

 

 

 

Presque au sommet du Tuc.

 

 

 

Au sommet du Tuc de Catchets.

 

 

Le lac vu du Tuc.

 

 

 

Une jolie "couvée" d'agneaux.

 

 

FIN

 

Menu Dernières sorties/galerie photo