Week-end de Pentecôte 2015 à Osse en Aspe les 22/23/24 Mai 2015

De la sombra al sol !

Réservé il y a plusieurs mois, ce séjour ne se présentait pas sous les meilleurs auspices quant à la météo. Heureusement, vive le tunnel ! Il nous a permis de trouver un beau soleil chaque matin, côté espagnol, pour notre plus grand bonheur.

Samedi 23 Mai: la Pena de Oroel

Direction la Peña de Oroël, qui trône au sud de Jaca, dotée de superbes falaises qui la défendent telles des murailles de château fort.
Après la voie normale montée facilement à l'ombre des pins et un pique-nique au sommet, partage de l'équipe en deux groupes : l'un pour descendre à l'ermitage de la Cueva et l'autre pour rejoindre toutes crêtes, le sommet Est d'où la vue est également immense et superbe. Les deux groupes s'y sont rejoints avant de redescendre le versant nord par la forêt malheureusement abîmée par la tempête.
Le soir, bougie et gâteaux pour fêter les ...t'six ans de Bernard ! Bon anniversaire !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dimanche 24 mai: le Bacun

Départ de Villanua pour un sommet fait pour la première fois par le CMA : le Bacun.
Longue montée en forêt, par endroits abîmée, avec des arbres en travers placés là par le destin pour perturber les randonneurs ! Le chemin sinue ensuite le long de la crête boisée bien large avant de déboucher sur les prairies où se montre enfin le sommet après plus de 1100 m de dénivelé ! Encore un bel effort au milieu des gentianes de Koch et voici le cairn au sommet du Bacun sud. Au loin, se profilent le Cotiella et le Mont Perdu vers l'Est tandis qu'à l'Ouest, les montagnes de Candanchu ferment l'horizon. Omniprésente, la Collarada et la sierra de Partacua nous dominent, perlées encore de quelques névés.
Satisfaction générale dans le groupe pour une belle randonnée au panorama grandiose !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lundi 25 mai: Pico de las Blancas

Belle et longue randonnée en forêt puis dans les pâturages, agrémentée de deux cabanes comme autant de haltes possibles. C'est la deuxième qui a vu s'arrêter le gros de la troupe après 850 m de dénivelé, au soleil, caressée par un petit vent frais.
Une équipe de sept personnes, toujours en jambes a continué vers le col puis le sommet de la Cantera pour les unes et les Picos de las Blancas pour les autres.
Belle journée également dont nous avons pu profiter pleinement avant de songer à redescendre et remonter... vers la France.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un grand merci à la " confrérie des 4 Bernard" qui nous a magistralement menés sur ces chemins aragonais que nous découvrions pour la plupart.

 

 

 

 

 

6

 

Menu Dernières sorties/galerie photo